Un projet personnel devenu une ambition collective à forte vocation sociale

De nos jours, ce qui ne s’inscrit pas dans la norme est considéré comme dérangeant. Dans notre société hyper normée et lissée, la personne trisomique, bien malheureusement, dérange. Elle représente pour beaucoup l’icône gênante de la différence. Et pourtant… les personnes porteuses de trisomie 21 auraient beaucoup à apporter, si chacun prenait le temps de dépasser ses préjugés et de discuter avec elles.

Cette différence, Flore Lelièvre la connait bien. Son grand frère est trisomique, et comme beaucoup, on le met à part. On ne lui donne pas la possibilité de travailler avec tout le monde et donc on ne on ne donne pas aux autres la possibilité d’une rencontre.

Flore a donc eu l’envie d’imaginer un lieu de partage, de rencontre de l’autre, de découverte humaine et sociale.
Véritable espace de convivialité, le restaurant est créateur de moments privilégiés que l’on partage en famille, entre amis, entre collègues.
En tant qu’espace de travail, il permet de créer des postes en contact direct avec les clients mais aussi une activité plus à l’écart du regard des autres. Le travail en équipe y est primordial, ce qui permet une intégration au sein de l’entreprise et par extension au sein de la société.

L’idée n’est pas de créer un restaurant adapté aux personnes trisomiques, mais bien un lieu conçu et pensé pour tous, y compris pour eux. Ce qui implique néanmoins quelques aménagements et outils adaptés.

Cela passe tout d’abord par l’aménagement des postes en cuisine avec, la possibilité de travailler assis pour fatiguer moins vite et un code couleur-chiffre pour faciliter la communication entre la cuisine et la salle.

La création d’une vaisselle pas comme les autres est également nécessaire. Un prototype d’assiette a ainsi été réalisé en effet, dans laquelle viennent s’ancrer les empreintes des mains, afin d’apporter assurance et stabilité lors du transport des plats.

Si ce projet a rapidement rencontré un accueil très positif auprès de plusieurs élus locaux, des familles concernées par ce handicap, des personnes sensibles à ce projet, le chemin reste néanmoins long à parcourir ; de nombreux axes sont encore à développer, des efforts sont encore à fournir : recherche d’un lieu idéal, financements, formation, etc..

Nous vous remercions donc de votre intérêt et de votre soutien, qui permettront que ce restaurant extraordinaire puisse voir le jour.